Centenaire de l’armistice de la fin de la Grande Guerre et cinéma à l’Institut

Centenaire de l’armistice de la fin de la Grande Guerre et cinéma à l’Institut

Dans le cadre de la commémoration de l’armistice de 1918, le lycée français, en collaboration avec l’Institut français, a organisé plusieurs séances de cinéma pour sensibiliser les élèves à cet événement et leur remémorer cette guerre qui a bouleversé l’humanité. Il s’agit d’un devoir de mémoire essentiel dans la formation du citoyen.

Les élèves de 3e ont assisté ce mardi 6 novembre à la projection du film d’Yves Boisset « le Pantalon ». Cette projection s’accompagne, pour les classes de 3e par un travail pluridisciplinaire en EPI sur lequel les élèves travaillent depuis plusieurs semaines et qu’ils doivent présenter fin novembre.

Les classes de 6e ont pour leur part, assisté, jeudi 8 novembre, à la projection du film « Adama » film d’animation de Simon Rouby.

Ces films font également l’objet d’une projection lors des séances grand et jeune public de l’Institut français.

Ces différentes séances ont été préparées par les élèves de 1ere L qui, avant toutes les projections, présentent le film et le replacent dans son contexte.

Un grand merci à l’Institut et aux enseignants qui se sont mobilisés notamment pour encadrer les classes, félicitations aussi aux élèves de 1ere L : Manon, Nour, Thérèse, Bashy, Christy, Jessica, Esther, Serena et Corinne pour leur implication dans la réussite de cet événement.

« le Pantalon » (Yves Boisset, 1997) ; Plateau de l’Aisne, au début du mois de février 1915. Depuis octobre 1914, la guerre s’est enlisée dans la boue. Fantassin au 60e Régiment d’infanterie, le Bisontin Lucien Bersot, maréchal-ferrant et jeune père de famille, fait son devoir de citoyen. Il attend impatiemment sa prochaine permission. Mais le destin en a décidé autrement à cause d’un pantalon.

« Adama » (Simon Rouby, 2014) ; Adama, 12 ans, vit dans un village isolé d’Afrique de l’Ouest. Au-delà des falaises, s’étend le Monde des Souffles. Là où règnent les Nassaras. Une nuit, Samba, son frère aîné, disparaît. Adama, bravant l’interdit des anciens, décide de partir à sa recherche. Il entame, avec la détermination sans faille d’un enfant devenant homme, une quête qui va le mener au-delà des mers, au Nord, jusqu’aux lignes de front de la première guerre mondiale. Nous sommes en 1916.