Jean-Claude Mourlevat au lycée français René Descartes

Jean-Claude Mourlevat au lycée français René Descartes

L’immense auteur de littérature jeunesse, Jean-Claude Mourlevat, sera cette semaine parmi nous au lycée français René Descartes de Kinshasa, dans le cadre de l’action pédagogique pilote inter-degré « Faut pas rêver », orientée vers la découverte de la littérature jeunesse, la création de fictions numériques et de mondes imaginaires. Il sera accompagné de l’écrivaine Claire Ubac dont la venue fera l’objet d’un autre article.

La ballade de CornebiqueDu lundi 07 au samedi 12 mars 2016, Jean-Claude Mourlevat interviendra dans les classes du lycée français (CM2, sixièmes, troisième, premières), où les élèves préparent  depuis plusieurs semaines sa venue, plongés dans la lecture de quelques-uns de ses chefs d’œuvre (La Ballade de Cornebique, La Rivière à l’envers, tome I et II, Terrienne, etc…).

L’occasion sera belle pour ces élèves, également investis dans l’écriture de la fiction numérique Faut pas rêver, de rencontrer celui qui l’a inspirée. Ainsi les créateurs en herbe pourront échanger avec un autre créateur, aux belles et nombreuses récoltes. Au-delà du goût de la lecture et de l’écriture que nous souhaitons donner à nos élèves, espérons également que cette rencontre fasse germer parmi eux la graine de la création littéraire.

La Riviere a l'envers, tome I
La Riviere a l'envers, tome II

Outre les rencontres au sein des classes, Jean-Claude Mourlevat participera durant cette semaine à d’autres activités :

Mardi 08 mars : mise en voix à l’espace culturel Masolo de La Rivière à l’envers par des comédiens de l’espace et des élèves du LFRD.

Mercredi 09 et jeudi 10 mars : rencontre avec les enseignants autour du travail de la création.

Jeudi 10 mars : conférence générale à l’Institut Français, animée par les élèves de 1ere L.

Vendredi 11 mars : à l’Institut de la Gombe II, rencontre avec les élèves congolais, animée par les élèves de 1ere L.

Vendredi 11 mars en soirée : spectacle « A voix haute » à l’Institut Français de Kinshasa.

 

Olivier Morro

Terrienne