CYCLE CINÉMA DE LA FÊTE DU LIVRE

CYCLE CINÉMA DE LA FÊTE DU LIVRE

Le rond-point Victoire oó se dÇroule une partie de l'intrigue
Clin d'oeil Ö Sergio Leone et Ö Il Çtait une fois dans l'Ouest
Passage au grill pour le groupe cinÇma

Nous allons présenter, durant la fête du livre et dans le cadre d’un cycle cinéma, trois œuvres cinématographiques, en présence des acteurs de leurs réalisateurs :

  • Viva Riva, film congolais, du réalisateur Djo Tunda wa Munga, sortie en 2012.
  • Cemetery State, documentaire de l’anthropologue belge Filip de Boeck, sorti en 2009.
  • Aya de Yopougon, film d’animation de la réalisatrice Marguerite Abouet, sorti en 2013.

Pour chaque œuvre, nous allons proposer une introduction qui précèdera la projection. Celle-ci sera ensuite suivie d’un débat avec les acteurs ou les réalisateurs.

atelier cinéma - séance du 28/09Cette semaine, nous avons commencé à nous intéresser à Viva Riva, de Djo Munga, dernier film congolais réalisé depuis la sortie de La Vie est belle en 1987. Dans ce film noir, nous suivons le personnage principal, Riva, qui revient à Kinshasa, au moment d’une grave pénurie d’essence, après dix ans d’absence, passés en Angola. Et il revient avec une cargaison illégale de fuel ! Vont s’ensuivre trois jours de folie à Kinshasa où Riva tentera d’échapper à son ancien patron à qui il a volé l’essence, et en profitera pour s’amuser !

Après avoir analysé les premières minutes du film, de nombreuses réflexions nous sont venues.  Kinshasa semble être le personnage principal du film. On la voit filmée à travers des plans d’ensemble, des gros plans sur les personnages de la rue, ou bien en plan serré insistant sur la présence très forte de l’argent, tout cela dans le quartier de Matonge où a vécu Djo Munga. On y découvre la base de la société, l’arrière-plan de l’intrigue. Et dans cet univers frénétique, grâce à un plan raccord qui nous fait plonger dans un réservoir d’essence vide apparaît Riva, sur sa pirogue chargée d’essence, magnifié grâce à la contre-plongée, tel un héros mythique traversant le Styx. Et nous ne lâcherons plus ce personnage arrivant aux Enfers et décidé à y faire la fête !

Viva Riva est un film passionnant, où chaque image est saturée de sens et qui n’oublie pas de jouer avec les clichés du  polar.

Ondja, Daniel, Long, Tale S, David, Tale L

Riva traversant le fleuve des Enfers
Plan serrÇ sur l'argent, personnage omniprÇsent